Comment j’ai rebondi ? ou mon après cancer et 2 ans de rémission

Bon jour tout le monde,

Voilà, cela fait 2 ans que j’ai eu mon 1er petscan et scanner où il était écrit :

PAS D’ANOMALIE sur toutes les parties du corps !

Après 24 chimios en 18 mois, une colectomie, une lobectomie du poumon gauche et 3 cyberknife au poumon droit, j’allais pouvoir enfin re-vivre. Non pas que je ne vivais plus, non, car la 1ère année j’ai pu continuer un peu le sport, faire des randonnées, des sorties entre 2 chimio mais RE-VIVRE.

Car après tous ces traitements, ces opérations, ces examens, on n’en sort pas indemne. Plus jamais ne sera comme avant .

Physiquement d’abord, perte des muscles, grande fatigabilité, respiration difficile à l’effort. https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/07/01/la-fatigue-on-en-parle/

Mentalement, perte de mémoire et de concentration : rappel du chemofog https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/11/09/chemofog-le-meconnu-du-cancer-la-chimio-ne-sarrete-pas-au-cou/

Psychologiquement, une fois les traitements terminés, on est lâché dans la nature. Après avoir eu une vie ponctuée par les rendez vous médicaux, les chimios, les examens, on se retrouve comme une personne lambda oui mais qui a perdu ses repères. Survient alors le cancer blues https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/09/14/cancer-blues/ pouvant aller parfois jusqu’à la dépression.

Alors même si je suis passée par toutes ces phases, j’ai malgré tout essayé de me trouver ! Oui car on ne se RE TROUVE plus on essaie de trouver la nouvelle femme que nous sommes aujourd’hui avec ses faiblesses et ses forces.

Suite à mon article sur un livre

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2019/05/28/je-rebondis-apres-un-cancer/ une personne m’a demandé comment moi j’ai rebondi ?

Alors je l’ai souvent évoqué dans mes articles mais je souhaite ici faire un petit résumé on va dire une liste de mes recettes qui m’ont permis de tenir moralement, physiquement et psychologiquement

POUR LE MORAL :

  • être entourée des gens qu’on aime : mari, enfants, proches. Quant aux amis certains se sont éloignés avec la maladie, d’autres se sont rapprochés, mais bizarrement quelques uns qui étaient très proches pendant les traitements se sont moins souciés après comme si tout était fini ! Heureusement pas tous ! Ces repères qui ont été là avant pendant et après la maladie permettent de retrouver notre place de non-malade
  • accepter de se faire aider par une psy : une personne à qui on peut dire encore nos craintes, nos peurs, notre désarroi, qu’on n’est perdu, qu’on est déprimé. Oui parce que tous ne comprennent pas forcément qu’on peut être plus mal après les traitements puisqu’on en est délivré! Il permet aussi de peut être de réaliser ce qu’on ne souhaite plus, et s’orienter au plus proche de ses aspirations ; accepter nos faiblesses, faire le deuil sur ce que nous ne pourrons plus faire etc….2 ans de psychanalyse pour moi ! Je n’ai pas honte de le dire
  • continuer à faire une wish list sur une semaine, un mois, trois mois et 1 an et la renouveler : c’est là que lorsque tu la relis, tu es fière de voir les petites croix qui check les projets que tu as pu accomplir aussi modestes (ou pas) qu’ils soient alors que tu n’y croyais guère un an avant exemple : mon saut en parachute https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/09/19/faire-de-son-reve-une-realite-meme-pas-peur/

POUR LE PHYSIQUE

  • retrouver une activité sportive ; se remuscler tout en douceur en respectant mon corps qui avait été meurtri, qui avait souffert et qui avait besoin de douceur. C’est pourquoi je n’ai pas repris les activités d’avant (fitness trop difficile et aussi qui fait souffrir ah oui les abdos cuisses fessiers !) et je me suis tournée vers l’aquagym où dans l’eau, tout en travaillant aussi bien on souffre moins ! En 2 mois je sentais déjà les progrès. Hélas si j’avais eu l’info j’aurais pu bénéficier de sport et santé dont je vous ai parlé dans mon article https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2019/02/11/sport-sur-ordonnance-lallie-du-cancer/
  • Continuer la randonnée, aussi qui a toujours été mon allié, non seulement pour garder une activité mais également me ressourcer dans la nature (bon pour le moral aussi !) tout en découvrant des superbes sites que je ne connaissais pas.

POUR L’ESPRIT

MEDICALEMENT

  • rester actrice : Tout en continuant à me faire suivre rigoureusement par l’oncologue avec des examens tous les 4 mois, personnellement, j’ai fait le choix de mettre toutes les chances de mon côté au vu des pronostics des docteurs à savoir maladie chronique avec risque élevée de rechute (cancer métastasique stade ) en mettant en place toutes les armes naturelles possibles que je résume ici pour ceux et celles qui n’ont pas suivi tous les épisodes !!!
  1. les piqures de gui https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/12/ma-1ere-resolution-contre-le-cancer-les-piqures-de-gui/
  2. le traitement métabolique https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/28/3eme-resolution-contre-le-cancer-le-traitement-metabolique-une-reponse-aux-cellules-cancereuses/
  3. le changement d’alimentation https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/29/comment-jai-change-mon-alimentation-sans-frustration-des-recettes-plus-healthy/
  4. https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/11/30/comment-jalcalinise-mon-organisme-10-bonnes-habitudes-a-prendre/
  5. L’acupuncture dont je ferai un article également plus tard
  • Ne pas faire le déni de mes pertes de mémoire ou de concentration du au chemofog.

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/11/09/chemofog-le-meconnu-du-cancer-la-chimio-ne-sarrete-pas-au-cou/ et me prendre en main pour les diminuer. Sur les conseils de mon neurologue, je suis suivie par une orthophoniste formidable avec qui j’ai fait beaucoup de progrès et surtout repris un peu plus confiance en moi. https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2019/05/10/que-peut-apporter-un-orthophoniste-apres-un-cancer-ses-astuces-contre-le-chemofog/

Ce qui a été difficile pour moi après le cancer :

  • la fatigabilité
  • la perte de mémoire et de concentration
  • la solitude et la perte de repère après avoir eu une vie ponctuée par des rdv examens, traitements,
  • le vide que m’a laissé ma mère et en même temps le départ des enfants
  • le manque de lien social (quoique!) en dehors de mes amies et mes proches
  • la difficulté à retrouver ma place dans la maison, la société
  • la dépression
  • mes faiblesses physiques et mentales

Mais cette épreuve et tout ce que j’ai mis en place m’a permis également de changer :

  • Je prends davantage soin de moi
  • J’écoute mon corps et ses signaux
  • J’essaie de m’assurer de ne pas dire oui si au fond de moi je veux dire non en respectant davantage mes souhaits avant ceux des autres. En résumé, je sais davantage dire non sans culpabiliser et ni me justifier et j’en suis fière
  • Je fais moins attention aux remarques des personnes par rapport à ce que j’ai eu comme j’en avais parlé dans mon article https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/21/comment-ne-pas-etre-maladroit-avec-une-personne-qui-a-un-cancer/
  • je m’adapte à mon nouveau corps et esprit en faisant moins d’activités intenses, plus de temps de repos, j’apprends à apprécier des moments calmes, sans activité. J’essaie de ne pas chercher l’hyperactivité
  • Je savoure encore plus qu’avant ce que la nature nous offre en me ressourçant lors de mes randonnées. Je me suis toujours extasiée de tout mais aujourd’hui je vais plus m’attarder sur des petits détails : une fleur, un nuage….
  • J’essaie de lacher prise en suivant ces conseils https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2019/05/13/comment-lacher-prise/
  • J’essaie de ne pas trop forcer le destin en laissant venir les choses comme le conseille Anne Ancelin dans son livre https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/07/14/le-plaisir-de-vivre/
  • je continue de profiter de chaque instant et des êtres qui me sont chers. J’ai toujours su profiter de la vie mais là je la savoure différemment, pas dans le rythme frénétique que j’avais avant
  • Je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir partager mon vécu et ma rémission auprès des lecteurs de ce blog, de ma page facebook et du forum doctissimo car j’ai tellement de jolis échanges et retour surtout quand on me dit que je donne espoir à ceux qui se battent ! et merci encore pour vos likes, vos commentaires, et encouragements

Ce que je prévois pour les prochaines années

  • continuer à plus lacher prise
  • retrouver confiance en moi pour reprendre une activité
  • améliorer ma mémoire et ma concentration
  • trouver le bon équilibre entre les activités et le repos dans la journée
  • continuer à faire des projets
  • mais je vis plus au jour le jour ! Difficile de savoir comment sera mon avenir car lorsque je me retourne sur les 2 dernières années, j’ai évolué, pensé différemment ! Advienne que pourra et carpe diem!
  • une chose que je ne changerai pas pour ceux qui me connaissent je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle : j’étais, je suis et je serai toujours bavarde!

Voilà j’espère que cet article vous permettra de trouver quelques pistes pour mieux vivre cet après ! Mais quand je me retourne je me dis que même si çà a été difficile voir très dur, j’ai bien fait de me battre et tenir bon ! C’était pas gagné mais voilà 2 ans de rémission

6 commentaires sur « Comment j’ai rebondi ? ou mon après cancer et 2 ans de rémission »

  1. Oui c est le but
    Et quand je résume tout ça je me dis que ça n a pas été si facile non plus l apres mais je n ai rien lâche
    Merci pour ton message
    Bises

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s