C’était il y a 4 ans… Début du cancer colon(isateur)

Bon jour tout le monde,

Je n’aime pas les dates anniversaire comme celle-ci mais comment oublier que ma vie a pris un sacré virage ce jour-là.

Se retourner en arrière pour se dire que le chemin parcouru a été très difficile, on a presque même oublié à quel point (merci le cerveau de mettre le voile parfois !) on a souffert, on s’est battu, on a été désespéré, au fond du trou, on a rebondi une fois puis redescendu plus bas une autre fois, pour remonter à la surface et enfin voir le bout du tunnel qu’on ne croyait plus, apercevoir les premiers rayons de soleil qui étaient cachés par tant de nuages, puis le plein soleil , le ciel bleu.

D’ailleurs ce vendredi 20 novembre, alors que j’allais manger à un buffet asiatique à volonté où je ne pouvais plus rien avaler (oui c’est bête pour un buffet à volonté!!!) je ne m’imaginais même pas à quel point c’était le début d’un enfer et que j’allais en prendre pour 20 mois ferme !

Alors, cet article est un petit résumé des bas mais aussi des hauts parce qu’il y en a eu , il y en a et il y en aura encore…

Pour vous dire et redire que malgré un cancer du colon métastatique stade 4, la rémission est possible : bientôt 2 ans et demi sans traitements !

Pour ceux et celles aussi qui me suivent depuis peu ;

Mon itinéraire de colon gâté décliné en 5 dates

20 novembre 2015 les urgences

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/02/itineraire-dun-colon-gate-acte-i/

29 novembre 2015 le diagnostic et l’annonce des traitements

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/02/itineraire-dun-colon-gate-acte-ii/

A l’annonce du cancer, je n’étais pas très surprise ni finalement anéantie car on m’annonçait certes une maladie grave, mortelle mais la bête (le polype de 6 cm) avait été enlevée et pas de ganglion atteint ni de métastases !

Mais me dire que malgré un stade T3N0M0, il fallait 12 séances de chimio adjuvantes (à savoir préventives) pour une personne qui se soigne depuis 16 ans à l’homéopathie, la pilule était difficile à avaler. Surtout quand mon père çà ne l’avait pas sauvé et d’ailleurs à l’époque j’avais dit que je ne ferai pas de chimio si un jour j’avais un cancer.

La grosse maline elle en a eu 24 !!!!! Vous connaissez : « ne dis jamais, fontaine, je ne boirais pas de ton eau‘ euh burk l’eau de la fontaine !!! Mais que choisir entre peste et choléra ???

Il m’a fallu une psy pour me convaincre que j’allais rester actrice : la chimio s’occupera d’éventuelles cellules qui pourraient devenir malignes et moi je contrerai ses effets avec mes armes naturelles grâce au suivi de mon homéo spécialisé dans l’accompagnement chimiothérapique

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/04/maligne-contre-les-effets-secondaires-mes-complements-naturels-de-base/

Me voilà donc partie pour 6 mois de chimio tous les 2 semaines enfin plutôt 11 car les séances duraient 3 jours dont 2 à la maison avec ma bonbonne !

Au début, j’ai eu la chance de continuer le fitness, le sport un bon échappatoire, surtout quand on a la chance de ne pas perdre ses cheveux, on peut éviter de dire qu’on a un cancer ! Au moins, on évite d’en parler et on y va que pour se distraire !

Mais la chimio s’accumulant au fil des séances, la fatigue s’accroît et mes jambes devenaient du coton https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/24/maligne-contre-la-fatigue-quelles-activites-peut-on-avoir-pendant-la-chimio-1ere-partie-journees-off/ mais où j »ai pu quand même jongler entre les séances pour me distraire https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/06/08/maligne-contre-la-fatigue-idees-dactivites-adaptees-2eme-partie-mes-journees-on/

sans parler de la neuropathie périphérique très invalidante https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/04/maligne-contre-les-effets-secondaires-comment-dejouer-la-neuropathie/

Mais j’ai rien lâché, la rando dans la nature m’a énormément ressourcée encore aujourd’hui : une belle thérapie avec la photo qui m » a aussi permis de partager mes escapades sur mon blog voyage http://lablogtrotteuse.over-blog.com/(merci ma chère amie de m’avoir donné cette idée qui m’occupait en mode « canapéland » et encore maintenant)

En juin 2016, je pensais que le cauchemar était fini et je commençais déjà à faire à nouveau des projets.

Fatiguée au début suite aux traitements, j’ai repris un peu du poil de la bête et même fait des beaux dénivelés en rando puis en septembre une fatigue plus grande m’inquiéta même si je pensais que c’était simplement une anémie .

Devant effectuer un contrôle entre septembre et octobre je n’ai pas attendu, avec une prise de sang, j’allais être fixée sur des éventuels manques (fer, magnésium ) ah oui je ne pensais aucunement à autre chose !!!

A la prise de sang, RAS pas même des marqueurs élevés : je me suis dit YOUPI !

Dans la foulée le scanner

20 septembre 2016 le cancer a colonisé … stade 4

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/03/itineraire-dun-colon-gate-acte-iii/

Là on ne joue plus dans la même cour et le discours a changé ! L’onco m’annonce que je passe en stade 4 qu’à partir du moment où le cancer s’est métastasé vers un autre organe, ma maladie peut devenir chronique, que les risques de récidives sont importants et surement multiples,, que je ne suis pas guérissable ! Bref, y a de la joie !

Je ne l’ai peut être pas trop dit ici, mais j’étais effondrée, le poumon ? mais je vais mourir ? mon père n’a pas survécu !

Et puis, ton moral de guerrière reprend le dessus. Certains te diront ‘je ne sais pas comment tu fais, tu es forte …’ Mais non j’ai simplement pas envie de mourir ! Mieux, j’ai envie de VIVRE !

13 OCTOBRE 2016 début des réjouissances

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/03/itineraire-dun-colon-gate-acte-iv/ avec ses effets que j’ai essayé de gérer tant bien que mal https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/07/maligne-contre-les-effets-secondaires-des-mots-tue-lamour-mais-des-vrais-maux/

Mai 2017 la découverte du cyberknife

une super révolution : si on pouvait nous soigner comme çà à la place de la chimio https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/03/itineraire-dun-colon-gate-acte-v/

Ce qui a été le plus difficile pour moi, c’est de ne plus faire de sport ! J’ai quand même réussi à garder une activité : le QI GONG.

MON OBSESSION : extermination de la bête à jamais

Mon obsession était de survivre et surtout de ne plus rechuter ! Là j’ai mis en place de nombreuses armes naturelles pour combattre la bête et l’anéantir le plus longtemps possible

Je ne suis pas ici pour vous lister tout ce que j’ai fait ou pris mais ce qui je pense, à contribuer à résister à ce carcan et pourquoi pas à être en rémission aujourd’hui.

Encore une fois, je ne suis ni médecin, ni magicien et je ne pourrais jamais dire que c’est seulement grâce à toutes ces armes naturelles que je suis là, et aussi tout ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionne pas forcément pour tous comme la chimio d’ailleurs

Les piqures de gui

que je prends depuis bientôt 4 ans à raison de 3 fois par semaine. J’en suis à environ 600 piqures !!!! Je ne vous cache pas que certains endroits de mon corps sature !

Cette formule de Druide qu’en France n’est plus vendue, encore moins reconnue et pas donnée ! (et forcément pas remboursée) alors qu’en Allemagne et en Suisse, les hôpitaux la prescrivent automatiquement avec le chimio car

1 çà booste l’immunité (qu’on perd avec la chimio) https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/05/maligne-contre-les-effets-secondaires-comment-booster-son-immunite-secret-de-druide/

2 çà lutte contre les cellules cancéreuses https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/12/ma-1ere-resolution-contre-le-cancer-les-piqures-de-gui/

Il faudra d’ailleurs m’expliquer pourquoi dans certains pays des docteurs le prescrivent, et donc croient en leurs effets et pas dans d’autres ? Y aurait il une frontière ? Est ce que l’être humain français est constitué différemment d’un allemand ou un suisse ? A MEDITER ! Ah si j’oubliais : nous en France c’est effet placébo !

Ma nouvelle alimentation

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/29/comment-jai-change-mon-alimentation-sans-frustration-des-recettes-plus-healthy/

et la limite en sucre https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/20/maligne-contre-le-cancer-qui-se-nourrit-de-sucre-1ere-contre-attaque-les-ig-faibles/

puis le traitement mébolique

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/28/3eme-resolution-contre-le-cancer-le-traitement-metabolique-une-reponse-aux-cellules-cancereuses/

Je ne vous cache pas que lorsqu’on est en survie, on se tourne aussi vers tout ce qui pourrait nous sortir de là ! Je suis allée voir

  • un magnétiseur
  • une énergéticienne
  • un moment on m’a parlé d’un guérisseur au Brésil'(mais là çà fait un peu loin et cher !)
  • je suis même allée voir une voyante qui n’a rien vu !!!!! (même pas que j’avais des soucis de santé et que j’allais me faire opérer !).
  • une lithotérapeuthe (oui j’ai des pierres sur moi)
  • J’ai lu des tas de livres sur de personnes qui ont guéri (Véronique Jeannot) la résilience…

Au bout d’un moment, je pense on part dans tous les sens, il faut faire le tri et aussi un pas après l’autre et se tourner sur ce qui nous semble le plus en adéquation avec soi même

MY WAY OF LIFE

Forcément, suite à un cancer, je ne suis pas la seule à avoir fait un virage à 180 bientôt 360 degrés !!!

Alors il y a eu des gros bas comme la fatigabilité, le cancer blues, les troubles cognitifs, et la peur persistante de la récidive mais j’ai toujours la niac et l’envie de profiter de chaque instant

Si on doit résumer my way of life aujourd’hui c’est déjà de trouver le bon dosage de mes activités en fonction de mon nouveau corps et mon nouveau cerveau.(pas encore trouvé pour ce dernier ; in progress comme on dit !)

Vous l’avez lu la fatigue physique, psychique persiste des années après même si bien sur , je vais de mieux en mieux. Il faut mettre une croix sur certains sports que je pratiquais et les remplacer par des plus adaptés mais tout aussi plaisants .

Rando (plus nombreuses), qi gong, aquagym ont remplacé le fitness, le step

La méditation , la sophrologie, le reiki sont entrés dans ma vie.https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/10/maligne-contre-le-stress-3-activites-testees-et-approuvees-ou-presque/

Un blog voyage, puis ce blog, puis une page Facebook sont nés où je partage mon vécu et où j’ai de merveilleux échanges MERCI A TOUS MES LECTEURS!

Il y a eu des moments forts ;

la rencontre avec AMMA https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/07/20/ma-rencontre-avec-amma-et-mon-1er-darshan/

Mon saut en parachute https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/09/19/faire-de-son-reve-une-realite-meme-pas-peur/

et tous les bonheurs de mes fils que j’ai pu partagés (oui je me suis battue pour çà aussi )

Moi 4 ans après

Aujourd’hui, 4 ans après, je me dis que j’ai enduré beaucoup pendant 20 mois mais que çà valait le coup ! La vie n’a pas de prix, et la santé non plus !

Cependant, l’après cancer n’est pas si simple.

Après avoir mis presque 2 ans pour écouter réellement mon nouveau corps, accepter ses faiblesses, ses limites, faire le deuil de certaines activités pour d’autres, savoir se reposer davantage (oui le canapeland fait toujours partie de ma vie!), j’essaie à présent d’accepter les troubles de mon cerveau, je cherche des solutions mais aussi de m’adapter, trouver des astuces pour mieux gérer mon problème de concentration.

Je pense qu’une fois qu’on a passé le cap de l’acceptation, tout devient plus simple. Peut être me faudra t il encore 2 ans pour l’atteindre ?

Il faut trouver son nouveau MOI ! Parfois c’est un peu confus dans ma tête, je teste et je m’aperçois que c’est trop pour moi, alors j’essaie de ne pas être trop intransigeante envers moi (c’est pas gagné) mais je sais que j’y arriverai.

Depuis ma rémission, je suis fière d’avoir pu réaliser de belles randonnées, même si je ne peux plus faire les mêmes dénivelés, pratiquer à nouveau des activités sportives, créer une page Facebook un blog.

Je prends aussi davantage soin de moi, en m’offrant un massage, des sorties, du temps rien que pour moi, penser d’abord à mes envies avant ceux des autres (pas toujours mais je progresse)

BREF J’ AI CHOISI D’ETRE HEUREUSE !!!

Alors oui tout n’a pas été simple mais voilà j’ai réussi à sortir de ce cauchemar qui a commencé il y a 4 ans et je compte bien encore trinquer de nombreuses années mes années de rémission ! Je me retourne rarement mais parfois je me demande comment notre corps supporte autant de mal traitement (oui le mot est fort mais vrai)

Vous, qui me lisez et qui vous vous battez actuellement je vous souhaite la même rémission et gardez l’espoir

Pour finir, je n’ai pas été seule dans l’histoire, des psys, des docteurs, mon orthophoniste, mon acupuncteur, le groupe de parole de la ligue contre le cancer, mes pierres (si!), mes doctinautes (certaines se reconnaîtront) , mais surtout mon mari, mes enfants, ma marraine, mes amis, mon chien( oui mon ange gardien quand j’étais en mode canapéland) et vous ! Le soutien de tous a été un des meilleur médicament !

MILLES MERCIS !

et bien sur je continue à écrire, écrire !!!!! je vais finir par rédiger un livre !!!!

Et pour ceux et celles qui m’ont suivi, quel(s) article(s) vous a (ont) aidé ? vous a plu ? ému ? vous a parlé ? où vous vous reconnaissez ? vous a déplu ?

Votre retour sera un plaisir à lire et m’encourage à continuer

3 commentaires sur « C’était il y a 4 ans… Début du cancer colon(isateur) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s