LE PLAISIR DE VIVRE

 

le plaisir de vivre

Bon jour tout le monde !

Nouveau coup de cœur dans mes lectures. Le livre qu’elle a écrit auparavant est bien plus connu : AIE MES AIEUX vendus en 350 000 exemplaires vous l’avez lu ? Moi pas encore ! Son auteur est Anne ANCELLIN SCHUTZENBERG, psychologue, psychothérapeute et professeur à l’Université de Sophia Antipolis à Nice où elle a dirigé pendant 20 ans, le laboratoire de psychologie sociale.

Dans ses livres précédents :  « Aie mes aïeux » et « Psychogénéalogie : guérir les blessures familiales et se retrouver soi » elle écrit surtout sur sa spécialité la psychogénéalogie. Cela peut intéresser certains !

Mais aujourd’hui, j’ai choisi de faire un article sur son livre « LE PLAISIR DE VIVRE » (rien que le titre, cela donne envie non ?) écrit en 2009 alors qu’elle avait 91 ans ! Oui parce que cette grande dame vient à peine de rejoindre ses aïeux à l’aube de ses 99 ans ! Pour vous dire qu’elle en a vécu des choses et vu le monde changer !

Anne-Ancelin-Scutzenberger_WEB

Un hommage lui a été rendu récemment sur le livre psychologie qui décrit une dame de caractère mais surtout « un fantastique vecteur de guérison »

20180717_152122  20180717_152041

Son livre nous invite tout d’abord à être davantage attentif aux « heureux hasard ». Faire l’expérience de la sérendipité qesako ?  c’est à dire savoir saisir pour soi même ce qui survient comme une chance : une rencontre qui vous mène à un travail que vous rêviez, ou même renverse une situation que vous souhaitiez quitter ! Mais pour cela il faut être attentif, curieux.

 

Elle explique  joliment la sérendipité au travers de l’histoire des princes de Serendip mais aussi en nous évoquant des passages de sa vie où cette ouverture d’esprit l’a permise de devenir ce qu’elle est devenue.

Mais la sérendipité ne suffit pas , il faut aussi avoir  le plaisir de vivre : comme entre autres, celui de s’offrir 4 petits plaisirs par jour rien que pour vous . Essayez de faire le bilan à la fin de la journée et vous verrez qu’on est souvent loin du compte ! Et pourtant qu’est ce que 4 petits plaisirs  pour soi ? D’ailleurs, la guérison passe aussi par là ! J’en parle assez dans mes précédents articles et finalement de lire cela d’une psychologue de renom m’a rassurée pour mon avenir ! Je suis peut-être sur la bonne voie de guérison !!!  IL FAUT VIVRE ENFIN POUR SOI ! Pour vous dire, elle nous donne même le droit d’ingratitude ! Je ne vous en dis pas plus, à vous de le découvrir dans votre lecture !

Enfin et c’est là que je rentre dans le vif du sujet ou du moins de celui de mon blog : Anne Ancellin a suivi de nombreux malades du cancer et montre ce que l’analyse transgénérationnelle peut leur apporter : ces transmissions invisibles.

La méthode SIMONTON qu’elle évoque  est assez troublante.

Il conseille d’établir  un rapport entre la maladie , des évènements de la vie, une surdose de stress , une cause  à l’apparition de la maladie. En résumé, la maladie n’arrive pas par hasard. Même si il y a un côté physiologique ou parfois héréditaire j’en suis persuadée et vous l’aies déjà évoqué dans plusieurs articles (pour ma part Alzheimer de ma mère, oubli de soi…)

Je vous cite aussi quelques phrases de Simonton

«  Face à l’incertitude, il n’y a pas de mal à continuer à espérer » Tiens c’est ce que je tente de faire depuis un an ! Même si le doute survient au moment des examens de contrôles mais on est des humains ! Pas si facile, non ?

« Ne plus être une victime passive, mais un partenaire actif  de la lutte contre la maladie » Là, complètement d’accord  aussi : depuis plus de 2 ans et demi j’essaie de rester actrice avec mes armes naturelles ! Est ce que finalement çà ne serait pas cela la voie aussi de la guérison ?

A méditer ….!

Bref, je n’irai pas plus loin afin que vous découvriez vous mêmes tous les messages que nous transmet cette grande dame.

J’ai adoré ce livre facile à lire même si au début elle parle beaucoup de psychologie, son analyse, ses recherches, son vécu nous parle ! Elle permet de réfléchir à notre vie, celle d’avant la maladie et de transformer cet évènement en un message. Mais, ce livre peut également intéresser toute personne en interrogation sur son présent : bah oui on peut aussi éviter d’attendre de tomber malade pour avoir une prise de conscience et surtout avoir le PLAISIR DE VIVRE vous ne pensez pas ?

D’ailleurs, cela me donne envie de lire ceux qu’elle a écrites avant : les avez vous déjà lus ? si oui, vous en pensez quoi  ?

Publicités

2 commentaires sur « LE PLAISIR DE VIVRE »

  1. J’ai déjà entendu parlé de cette grande dame par mon boulot, bien sur, mais je n’ai jamais lu aucun de ses livres. Merci pour ton article, parce que, franchement, ça me tente ! bises

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s