Voir la vie autrement

 

vie autrement

Bonjour tout le monde,

Je souhaite vous parler d’un ou plutôt de 2 livres écrits par le même auteur : ceux de ma génération la connaissent, les autres peut être un peu moins ou pas du tout.*

« Pause Café » çà vous rappelle quelque chose ? Ah là, là toute notre adolescence ! Et oui , je veux parler de Véronique Jannot ! Je vais vous amuser en vous disant que mon cadet qui ne l’a donc pas connue pendant ses jours de gloire l’appelle « celle du beurre » Aîe, moins sympa pour elle : oui il y a quelques années elle faisait une pub pour une margarine !!!!

Ces livres m’ont interpelée car j’avais su qu’elle avait eu un cancer à l’âge de 22 ans et qu’elle parlait de son nouveau chemin de vie et surtout qu’elle était très accès sur la médecine douce déjà à l’époque !

Or quand j’ai su que j’allais avoir de la chimiothérapie et après 18 ans d’homéopathie, je m’intéressais à tout ce qui pouvait me faire connaître des traitements, des méthodes pour contrer cette maladie en complément de la médecine traditionnelle !

Son premier livre  est intitulé

« TROUVER LE CHEMIN »

Trouver-le-chemin

Elle confie son secret douloureux : celui d’un cancer qui l’a privé d’avoir par la suite d’être mère un jour. Elle y évoque également son grand amour pour le pilote de Formule 1 Didier Pironi.

Traitée une première fois par chimio elle a rechuté 6 ans après. Pourtant à l’époque on disait souvent que passé 5 ans , vous étiez guéri ! C’était rappelons le,  au début des années 80 où on ne parlait pas du cancer comme on en parle maintenant !

Curieusement, cette rechute est arrivée juste après le décès de son grand amour dans un accident. Je suis persuadée que beaucoup de cancers n’arrivent pas à un moment par hasard. Je crois d’ailleurs vous avoir évoqué que le mien est survenu entre autres après avoir longuement géré ma maman qui avait Alzheimer où je me suis totalement oubliée. Mon corps me l’a rappelé. Je vous en parlerai d’ailleurs plus longuement lors d’un prochain article sur un autre livre qui évoque ce lien entre la maladie et l’esprit. (sur études scientifiques)

Mais revenons à Véronique Jannot, qui nous évoque ses rencontres et notamment celle avec le bouddhisme qui l’a aidé à guérir, et surtout à porter un regard différent sur l’existence. Non pas la religion bouddhiste mais la philosophie qui l’a conduit à s’engager pour la défense du Tibet et devenir Présidente de l’Association Graines d’avenir.

De cette philosophie, elle nous parle de son mode de vie au quotidien, notamment avec la méditation accessible à tous,   au travers le témoignage de ses rencontres. C’est grâce à ce livre, que j’ai connu l’application Petit Bambou dont je vous ai fait part dans mon article DEFI DE L’ETE : comment méditer 10mn par jour pendant au moins 3 semaines?

Ce qui m’a aussi interpellé dans ce livre, c’est que lors de sa rechute, elle a décidé de refuser la chimio et de se faire soigner autrement tout en étant suivi par son docteur chirurgien qui au départ était assez opposé à sa démarche.Mais je ne vous en dis pas plus. Elle a toujours souhaité rester actrice (depuis le début de ma maladie, c’est également ma ligne de conduite)

Evidemment j’aurai rêvé de faire comme elle même si on sait qu’il est risqué de rejeter la médecine traditionnelle mais sur le coup j’avoue que vu le résultat : pas de rechute et vivante, épanouie, pleine de vie 35 ans çà me faisait quand même rêver ! Sauf que je n’ai jamais réussi à trouver les traitements qu’elle avait suivis, ni un docteur qui pourrait m’y accompagner ! Et je ne vous le cache pas : même si certains disent « je ne ferai jamais de chimio » (comme je le disais au décès de mon père persuadée que celle-ci ne l’avait aucunement guéri et plutôt fait dégrader) je peux vous dire que quand c’est vous qui êtes concernés : la question que choisir entre peste et choléra ? Résultat j’en ai fait 24 !

Ce livre est aussi un message d’espoir pour ceux et celles qui se battent en ce moment ou ont du mal à trouver leur chemin et qui peut être trouveront la force en eux pour remonter la pente. Encore une fois, quelque soit le cancer, nous nous ressemblons sur beaucoup de points.

 

Ce qui m’a conduit à son second livre intitulé :

AU FIL DE L’AUTRE, voir la vie autrement

au fil de l'autre

Encore une fois au travers de ses rencontres, ses découvertes, Véronique Jannot nous propose que finalement après avoir « trouver son chemin » il faudrait essayer de « sortir de la route ». Elle évoque notamment notre mode vie occidentale qui nous empêche des rendez vous avec soi « piéger par la désinformation » mais aussi le stress qui est un des facteurs générateurs parmi d’autres  des maladies comme le cancer . Elle nous offre sa vision du monde et nous donne des conseils pour comment arriver à trouver la paix en soi mais aussi parmi les autres ! Bref trouver le bonheur simplement !

Dans une seconde partie, elle nous propose plusieurs clés pour vivre mieux et en bonne santé. S’appuyant d’exemples, elle nous parle des bienfaits de prévention et de soin des médecines alternatives que vous connaissez pour certaines comme l’étiopathie, l’homéopathie, l’acupuncture, la phytothérapie mais aussi la médecine endobiogénétique, les thérapies quantiques. Plus surprenant, est celle de la phagothérapie Qesako ? ou quand les virus se transforment en médecins je vous en dis pas plus pour vous laisser imaginer à quoi çà peut correspondre,

Bien sur, les médecines de l’esprit que j’essaie actuellement de pratiquer enfin certaines : la psychanalyse (promis vous aurez mon témoignage dans un article intitulé « paroles de psy » patience), la sophrologie mais également l’EMDR (qui commence à être connu), la fasciothérapie, l »équithérapie.

Des  pratiques de mieux être  : le qi gong, le tai chi, la méditation, le yoga, le reiki (tiens j’avais oublié qu’elle en parlait et je viens de commencer ma formation, et si si depuis peu je suis reiki….idem mon  témoignage dans un autre article)

Alors çà parait un peu catalogue de médecines  que vous pratiquez ou connaissez déjà mais non pas vraiment ! car c’est à travers son vécu mais aussi des explications de leurs bienfaits non seulement en prévention mais aussi contre le cancer déjà installé

 

Enfin, je ne vous en dis pas plus et vous laisse les découvrir.

Pourquoi j’ai aimé ces 2 livres?

Ils sont simples à lire et Véronique Jannot écrit avec beaucoup de sincérité sans diriger sans jugement sur les  médecines traditionnelles : c’est son choix de vie.

Le premier raconte davantage son histoire et finalement peut être lu par tous comme un roman. Pour les personnes atteintes du cancer, il peut être une forme d’espoir pour l’avenir;

Le second peut devenir facilement un livre de chevet à consulter régulièrement même s’il peut se lire d’une traite, on peut aussi parcourir les chapitres qui nous intéressent.

Tiens d’ailleurs, en vous en parlant, je m’aperçois que j’ai bien envie de remettre le nez dedans car l’ayant lu au début de ma maladie peut-être que j’ai un autre recul et je serai qui sait? surprise du chemin que j’ai fait depuis ! Je vous dirai çà plus tard !

Trouver le chemin coûté à peine 6e en livre de poche et environ 25e en livre broché

Au Fil de l’autre en livre à 18,95e et en format Kindle 7,99e

Bonne lecture !

Si vous avez lu l’un d’eux ou les 2 n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires car je ne suis pas critique de livres ! Juste là pour vous faire part  mes coup de cœur ! Et c’est toujours sympa de partager nos ressentis sur un livre !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s