Ma rémission, ma victoire sur le cancer en replay !

Bon jour tout le monde,

Pour ceux et celles qui me suivent sur ma page Facebook, vous connaissez déjà la nouvelle,

Pour mes autres lecteurs et lectrices, au vu du titre vous avez compris que les résultats de scanner et petscan sont bons ! 

Voilà je suis en rémission depuis 18 mois ! C’est à la fois peu et beaucoup ! Car mon pronostique en stade 4 ne prévoyait que peu de répit, mais je peux le dire encore aujourd’hui, chaque cas est unique ! On ne peut prédire de rien et c’est pour cela qu’il faut toujours garder espoir.  

Dans cet article, je souhaite  partager ma joie (cliquez sur instagram, j’ai laissé un petit message hier soir à la sortie des résultats qui s’adressent à tous et notamment à ceux et celles qui se battent encore aujourd’hui)

C’ETAIT MAL PARTI A LA BASE!!!!

Comme l’a écrit la blogueuse Laura, il faut accepter le diagnostique mais pas le pronostique ! La preuve si vous avez suivi mon itinéraire https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/02/itineraire-dun-colon-gate-acte-ii/, mon 1er cancer ne prévoyait pas de rechute ! J’avais plutôt un bon pronostique. Après ma chimio adjuvante je devais être débarrassée de la bête !

Mais vous connaissez la suite …

https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/03/itineraire-dun-colon-gate-acte-iii  rechute pulmonaire ! et là le pronostique était bien noir ! non guérissable, maladie chronique ! Le tableau était pessimiste.

L’annonce était difficile à entendre, comme un coup de massue où on se demande si on va se relever et qui a déclenché en moi une peur plus importante de rechuter et surtout de passer ma vie à faire des chimio. Mais d’un autre côté, cela m’a encore plus donné la niac pour contrer cette maladie ! Tout faire pour que çà n’arrive plus ! Je me souviens avoir dit à mes amies qui se sentaient impuissantes face à la maladie, aidez moi à trouver des solutions en médecines alternatives, je ferai tout pour ne pas rechuter. Certaines qui se reconnaîtront m’ont d’ailleurs permis d’en trouver.

En premier lieu, j’ai suivi les conseils (que vous pouvez retrouver dans mes articles dans le chapitre « mes armes naturelles ») de mon homéo en continuant les piqûres de gui, en changeant mon alimentation (limitation des aliments à forte teneur glycémique) puis depuis 18 mois je prends le traitement métabolique https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/04/28/3eme-resolution-contre-le-cancer-le-traitement-metabolique-une-reponse-aux-cellules-cancereuses/ 

Mes nouvelles activités : la méditation, le qi gong, le yoga….

Alors, est ce que si je n’avais pas fait tout cela, je serai en rémission ? Nul peut le dire ! Laquelle de ces nouvelles résolutions ont été bénéfiques ? est ce un ensemble ? Je reste persuadée qu’au moins certaines ont permis qu’aujourd’hui je n’ai plus de traitement, que mes résultats sont bons. 

D’autres diront que c’est le mental. A eux je répondrai que même si effectivement qu’il faut essayer de ne pas baisser les bras, je peux dire qu’hélas pendant mes 2 ans de traitements j’ai connu par le forum doctissimo des personnes formidables qui se battaient comme des dieux, qui ne lâchaient rien, qui faisaient malgré tout des projets et qui sont pourtant partis

Même si bien sur une personne qui baisse les bras aura plus de chance de mourir plus vite que celle qui se bat, çà ne fait pas tout ! Et je le dis encore ici, cessez de dire à une personne qui a le cancer, il faut que tu aies le moral, si tu l’as tu vas guérir ! Comprenez que çà peut devenir culpabilisant, et qu’en plus vu ce qu’elle vit elle a vraiment le droit de ne pas l’avoir !!!! Je vous invite à relire cet article à ce sujet https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/05/21/comment-ne-pas-etre-maladroit-avec-une-personne-qui-a-un-cancer/

Alors peu importe qui ou quoi a permis que je sois en rémission 18 mois et j’espère encore de longues années et pourquoi pas à vie on peut toujours espérer ! Le principal est que je sois VIVANTE ! avec des hauts et des bas certes, mais aujourd’hui plus de hauts ! C’est pour çà qu‘il faut croire au soleil au bout du tunnel. Je vous avoue que j’ai souvent perdu espoir mais je n’ai rien lâché ! Et ce message est aussi pour vous dire que malgré tout, on peut y croire ! J’en suis la preuve !

18 mois de remission et d adaptation

Quant au bilan des 18 mois il y a eu des hauts et des bas

J’ai fait une croix sur certaines activités que j’adorais : zumba, fitness, randonnées avec gros dénivelés mais finalement je me suis tournée vers d’autres activités qui demandent  moins le dépassement de soi et qui permettent pour certaines de se recentrer : qi gong, yoga, , aquagym, et petites randonnées qui m’ont permis de découvrir des magnifiques endroits de ma région (http://lablogtrotteuse.over-blog.com/tag/zoom%20sur%20la%20region%20paca/

Activités adaptées tout simplement ! 

J’ai appris à faire avec mon nouveau corps et ses faiblesses ! Je l’avoue il m’a bien fallu 1 an pour accepter et adapter mon rythme !

Puis il y a eu le cancer blues qui perdure un peu ! Je n’y reviendrai pas j’y ai consacré un article   https://itinerairemalinduncancercolonisateur.wordpress.com/2018/09/14/cancer-blues/

Aujourd’hui, j’apprends à accepter mon cerveau un peu ralenti et c’est ce qu’il y a de plus difficile pour le quotidien et affronter le monde. 3 ans sans vie professionnelle à mon âge ce n’est pas si facile, on se sent un peu coupé de la vraie vie, Mais les médecins ne souhaitent pas de reprise immédiate dans le contexte actuel. 

Comme la psy me l’a dit il ne faut pas vous retrouver mais vous trouver ! oui on le sait on ne sera jamais plus la même physiquement, psychiquement mais aussi nos attentes ne sont plus les mêmes. Moi qui était sociable et adorait être avec du monde, j’ai de plus en plus de mal avec les autres. Il faut dire que vous passez des mois, années dans les mains de docteurs, d’infirmiers, les hôpitaux et d’un coup vous êtes lâchés dans la nature. 

Mais malgré ces bas, je peux le dire, que ces 18 mois m’ont permis de vivre des moments intenses, de joie comme la réussite de mes fils dans leurs études, les voir réaliser leurs rêves professionnels, partager des moments simples mais si magnifiques avec les personnes que j’aime et la liste est longue

A chacun instant de ces moments, je me suis dis j’ai bien fait de me battre pour vivre cela,

Alors j’espère que celles et ceux qui se battent auront un peu plus d’espoir en lisant cet article et pour ceux et celles qui sont en rémission, je ne sais pas si vous vous reconnaissez dans certains maux et mots ?

Me voilà donc tranquille pour 4 mois !

Petite rectification  je viens d avoir un message de mon onco qui prefere faire un controle des marqueurs des ovaires dans 2 mois au lieu de 4 surement a cause de mon kyste

D un cote cette prudence me rassure mais de l autre cela me cree une nouvelle peur que je n avais pas a ce niveau la

Mais je fête quand meme chaque bonne nouvelle en trinquant avec ma ptite famille alors Tchin !

Publicités

Faire de son rêve une réalité (même pas peur!)

DCIM100GOPROG0062903.

 

 

Bon jour tout le monde,

Pour ceux et celles qui me suivent sur ma page Facebook (pour les autres, je vous y invite en cliquant sur le logo en bas), je vous ai fait part du bonheur que j’ai partagé avec mon fils en début de mois.

Cet article est surtout pour donner espoir à ceux et celles qui se battent mais aussi un message pour les autres : de faire de ses rêves une réalité ! Ne pas attendre si on peut car on ne sait pas ce qu’est fait demain

Souvent, on trouve des excuses pour le reporter.

Pour ma part, cela faisait 10 ans que je rêvais de le faire mais c’est vrai que cela a un coût et c’est le genre de rêve que tu te fais plutôt offrir à ta nouvelle dizaine.

Donc, confiante à mes 40 je me suis dit, tiens mon mari aura peut être l’idée de le souffler  comme idée cadeau à mon entourage mais très réfractaire à « cette folie » (je cite) il s’en est bien gardé !

Ne lâchant rien à mes 45 ans, je l’ai demandé en cadeau d’anniversaire à ma maman et ma marraine. Y avait plus qu’à!

Sauf que vous connaissez la suite : le cancer est arrivé !

Et c’est là que je souhaite donner espoir : continuer à croire en ses rêves même pendant la maladie. Vous vous rappelez la wish list dans mon article Quelle vie après la chimio ?!!!

Je l’ai noté même en pleine chimio ce wish en mentionnant 2018 et nous sommes en 2018!

Ma seule crainte était que le chambre à cathéter me fasse mal avec le harnais mais au diable l’avarice j’en rêvais trop !

Finalement, je dirai que j’ai attendu et même si ma maman n’a pas pu voir ma joie (ou peut être si du ciel, continuons à rêver !) pour finalement partager ce moment mémorable avec mon fils que je n’aurais pas fait il y a 3 ans. C’était donc le bon moment!

Alors vous l’avez deviné même pas peur ! J’ai sauté en parachute !

Curieusement, malgré 2 cancers, je n’avais aucune pathologie dans la liste longue que l’on doit mentionner pour sauter ! Comme quoi !

Etant la plus âgée du groupe, nos parachutistes ont tout essayé pour me faire peur : « il est pas un peu grand le harnais c’est du XXL, çà baille un peu non ? »

Mais MEME PAS PEUR, j’en rêvais tellement !

Voici donc quelques photos de mon saut (la vidéo pas possible je crois sur wordpress si on n’est pas sur premium ?)

PRETE POUR LE DEPART !

DCIM100GOPROG0012823.

PRETE POUR LE SAUT !

DCIM100GOPROG0032847.

GO ! 3000M D’ALTITUDE

DCIM100GOPROG0052877.

A 200K/H ON DESCEND A 1500M

CA DEFORME UN PEU (genre film d’horreur !)

DCIM100GOPROG0052878.

ET OUI EN PLUS JE PILOTE !

DCIM100GOPROG0062895.

DES LOOPINGS DANS LES AIRS ! ADRÉNALINE GARANTIE

DCIM100GOPROG0062910.

 

Je peux vous dire que ce fut un des plus beaux jours de ma vie après le mariage et les enfants bien sur !

On dit qu’il faut apprendre la frustration aux enfants pour qu’ils apprécient ce qu’ils ont, je dirai que d’avoir attendu si longtemps pour réaliser ce rêve a décuplé mon bonheur, J’ai savouré chaque seconde.

Voler pour moi est un symbole de liberté, libre comme l’air dit on ! 

Alors pour beaucoup c’est de la folie, la plupart me disent « je ne le ferai pas » Je réponds ‘ne le faites pas » si çà ne vous donne pas envie, réalisez votre rêve à vous

c’est quoi votre rêve à vous d’ailleurs ? 

J’espère que cet article vous aura convaincu qu’on peut vaincre le cancer et même lui mettre une bonne gifle !

Je n’ai jamais mis des photos de moi malade, mais pour ceux et celles qui m’ont vu, ils savent que le chemin a été long et de voir ces images redonnent goût à la VIE !

 

 

 

AND THE WINNER IS ….

L’image contient peut-être : texte

MURIEL 1 – CANCER 0 !

Voilà après mes enfants, moi aussi j’ai réussi mes examens de contrôle, je crois que c’est ma meilleure note depuis longtemps !

L’onco me dit tout va bien y a absolument rien nulle part !!!

et tu lis partout sur ton scanner et petscan : « pas d’anomalie… »

T’as presqu’envie de l’afficher sur ton réfrigérateur, tellement tu es soulagée !

Tu as même du mal à réaliser !

Alors, beaucoup me disaient : çà va aller, mais tu as toujours ce doute ! surtout avec le stade 4 métastasique !

Pour la 1ère fois, j’y serais presqu’allée sereine si je n’avais pas ces troubles mnésiques importants. Quand on a un cancer, un symptôme nous fait parfois penser au pire malgré tout. D’ailleurs, elle a bien insisté avec humour, rien même pas au cerveau ! Elle connait nos craintes !

D’ailleurs, vu mes antécédents, l’onco préfère que j’aille voir un neurologue même si elle ne s’inquiète pas trop : comme elle dit « autant éliminer les doutes » et pour çà je l’adore, elle ne laisse rien au hasard car elle connaît nos angoisses.

Selon elle, ces troubles peuvent venir d’une forme de déprime ou dépression et là je pense à ce post cancer que l’on parle entre concernés qui ont ce point commun d’avoir du mal à  se trouver ou trouver sa place après un tel parcours, ce n’est pas si évident.

Enfin, le principal c’est que je n’ai plus rien, et que je vais encore profiter de mon répit de 4 mois tranquillement (oui parce que la fatigue est toujours là mais je suis vivante !)

Ce message est bien sur pour partager ma joie avec vous fidèles lecteurs mais aussi et surtout donner espoir aux gens qui sont dans le combat, dans le désespoir, qu’au bout du tunnel il y a le soleil ! 

CHAMPAGNE ! Toute victoire se fête ! Je ne suis pas championne du monde, mais ce soir c »en est une !